FRANCHIR LE SEUIL


En 1981, Geneviève Liogier écrivait dans sa Promenade dans Saint-Étienne d’hier
et d’aujourd’hui, « les Stéphanois créent de la beauté pour les autres, pas pour eux-mêmes. ». Les artisans concevaient des chefs d’œuvres dont ni les rues,
ni les habitant.e.s de la ville ne profitaient. Ce temps est révolu.
À présent, les Stéphanois.e.s peuvent savourer pleinement le savoir-faire
des créatrices et créateurs du territoire.

Ce guide nous offre l’adresse d’ateliers, de boutiques et d’espaces hybrides
qui affirment la dynamique de l’artisanat et du design stéphanois. C’est aussi une galerie de quarante trois portraits d’artistes, artisans, créateurs et designers locaux. Mine de rien s’est construite à leur initiative, elle témoigne de leur identité forte et plurielle. Leur point commun ? La volonté d’offrir aux publics une relation de proximité généreuse et de qualité.


Léa Cotart-Blanco, pour l’association Mine de Rien